Non classé

Aspiration et révélation

Il est parfois difficile d’appréhender la notion d’énergie.  Le mot lui-même peut se vêtir d’un habit mystérieux voire mystique, ou alors il sonne creux simplement.

Pourtant nous expérimentons l’énergie en permanence. Elle fait partie intégrante de chaque chose et de chaque être, elle est à la source de chaque existence et le moteur de chaque vie.

Parfois, quand nous cherchons à répondre à cette question « qu’est-ce que l’énergie ? » quelque chose en nous se met en recherche, quelque chose qui n’est pas le mental. Et ce qui se met en recherche trouve instantanément. Seulement dès que le mental essaie d’en saisir l’essence, il se peut que la sensation même d’énergie que nous avions réussi à expérimenter s’évanouisse aussitôt. Et pourtant l’énergie n’a pas disparu, elle est toujours là.

L’énergie ne se définit pas, elle se vit. Elle ne se cherche pas, elle se sent. Le chercheur du mental ne trouve pas, l’aspirant à la vérité la laisse se révéler.

Cette différence n’est guère maîtrisable, elle est spontanée, elle est.

Elle est le fruit d’une quête intérieure des plus profonde qui n’est pas issue de la personnalité. Quelque chose de plus grand en nous sait. Quelque chose de plus grand en nous s’impose en installant le Silence pour laisser jaillir l’Immense Primordial, l’ineffable.

Voilà. C’est une expérience.

Et parfois c’est l’Expérience.

Parfois, l’espace d’un instant, une vacuité totale vient coloniser notre espace intérieur. Une force indicible s’empare du corps, s’empare du cœur, déploie sa vastitude et conquiert l’entièreté de ce que nous sommes. La personnalité se dépose elle-même dans un abandon évident à cette Force Souveraine, et dans la reconnaissance cet Absolu comme Amour Suprême, le pur principe de Vie, l’Unique à qui l’on doit tout, à qui l’on donne tout, l’Unique qui Est Tout. Et notre cœur fond dans cet Amour infini, s’unit à cette Grâce divine et rayonne d’une nouvelle splendeur.